L’exposition digital : une innovation dans les musées

La numérisation est une question essentielle pour tout musée, qu’il s’agisse de numériser des collections, d’enrichir des expositions ou d’attirer de nouveaux publics grâce à Internet. Mais il faut veiller à ce qu’elle ne devienne pas inutile.

Des écrans tactiles immersifs et innovants !

En termes d’outils, les écrans tactiles offrent un large éventail de possibilités. Ils sont très simples d’utilisation, facilement accessibles sur un appareil ou une tablette, et permettent d’effectuer des actions et d’accéder à des informations littéralement du bout des doigts. Au musée de la grotte de Gargase, dans les Hautes-Pyrénées, de nombreux musées sont désormais équipés de grands panneaux. Ces écrans multi-touch et multi-utilisateurs permettent d’accéder à une brochure d’information détaillant les peintures exposées et les techniques utilisées, ou encore de scanner les fresques rupestres posées sur la table et de comparer leurs mains avec celles d’un homme préhistorique.

La technologie numérique au service des musées !

La numérisation transforme l’expérience muséale. La numérisation des œuvres d’art permet de sortir les collections des réserves fermées. Mais une fois qu’une collection est numérisée, il faut réfléchir à la manière de l’intégrer dans le musée. Que voulez-vous transmettre avec cette nouvelle ? Voulez-vous attirer de nouvelles personnes qui ne sont pas ouvertes aux expositions traditionnelles, voulez-vous que les visiteurs soient actifs plutôt que passifs, voulez-vous qu’ils vivent une nouvelle expérience ? Quel sera l’avantage pour ceux qui veulent apprécier la terre de Gauguin s’ils visitent la Maison Gauguin à Tahiti en 3D ? Les musées deviennent de plus en plus interactifs et dynamiques. C’est la nouvelle tendance du moment. Les gens veulent renouveler ces expériences immersives et créatives.

Stimuler l’imagination et le regard !

En plus de la numérisation de ces « installations de base », le musée utilise d’autres outils. La Cité internationale de la mode de Calais participe à des défilés de mode et a créé une cabine d’essayage virtuelle. De quoi s’agit-il ? Lorsqu’un visiteur entre dans la cabine, celle-ci calcule son image corporelle exacte et crée un alter ego virtuel. Il peut ensuite essayer une collection préremplie issue de la base de données. La technologie de la réalité augmentée est par ailleurs utilisée dans le laboratoire du musée du Louvre, à Paris. Dans la section consacrée aux sculptures et céramiques islamiques du premier siècle, un appareil photo permet aux visiteurs de prendre une photo de leur environnement, puis une image générée par ordinateur des détails de la collection apparaît à l’écran. Outre leur soif de connaissances, les visiteurs veulent aussi être étonnés et stimulés.

Comment l’internet a développé l’art sous toutes ses formes
Comment se faire connaître en tant que jeune artiste peintre ?