Comment maîtriser la technique de l’aquarelle ?

L’aquarelle est l’exercice idéal pour développer sa créativité et se détendre après une rude journée de travail. De plus en plus à la mode, c’est une activité accessible et séduisante permettant, même aux novices, d’avoir de jolis résultats. Mais par où commencer pour bien maîtriser la technique de l’aquarelle ?

Bien choisir et observer le sujet

En somme, l’aquarelle est un type de peinture se travaillant à l’eau. Très légère, cette technique s’exécute en couches fines tout en permettant de réaliser des jeux de transparence. Inversement à la peinture à l’huile ou à la gouache, elle se sèche très vite.

Ceci dit, pour ceux qui débutent, le premier réflexe consiste à bien élire son sujet. Seulement, avant de devenir un as de l’aquarelle, l’idéal serait de se tourner vers des sujets simples. Un verre, un bouquet de pâquerettes, une vase, un fruit, etc. ils évitent généralement aux novices de se perdre dans les détails. Dans le cas échéant, il est aussi possible de travailler une photographie plutôt qu’un modèle vivant. Cela permet de reprendre son œuvre à tout instant.

Après avoir sélectionné un sujet, vient le moment de passer à l’observation du sujet. Pour cela, il faut stimuler sa créativité et se focaliser sur les jeux de couleurs, leurs variations et leurs nuances. De même, il est important de bien observer les ombres ainsi que la façon dont les lumières se propagent.

Penser à la composition du tableau et au dessin préparatoire

Lorsqu’une personne choisit la technique de l’aquarelle, elle doit voir plus loin que les règles géométriques. En effet, c’est son sens de l’équilibre qui doit la guider. De plus, il faut toujours chercher la bonne mise en page possible. Et ce, en gardant à l’esprit que même un sujet sans importance, quand il est placé dans un grand format, peut donner la sensation de vide. Outre cela, il faut pareillement songer à mettre les ombres portées, sans déséquilibrer la composition.

Il est assez rarissime de voir des artistes se lancer sans effectuer une esquisse préparatoire ! Ainsi, il est indispensable de tracer légèrement les grandes lignes avec un crayon. Le trait doit être léger étant donné qu’un tracé épais peut salir les teintes.

Ne pas oublier la mise en couleur !

La technique humide demande que la manipulation du pinceau soit la plus précise possible. Les erreurs sont souvent difficiles à rattraper. Il faut avoir un geste ferme et travailler promptement vu que l’aquarelle sèche vite. Il est essentiel de s’exercer encore et encore afin d’explorer toutes les possibilités apportées par sa palette.

Comment débuter la peinture à l’huile ?
Peut-on créer des œuvres artistiques avec son téléphone portable ?